Tools


Siemens Worldwide

NewsHub

Language

 

Contact

Contact
NewsHub
A proximité du renommé Rolex Learning Center, le nouveau bâtiment du poste d’injection Franklin s’intègre parfaitement au site existant.

Électricité fiable

L’EPFL fait le plein d’énergie pour l’avenir

L'EPFL est l'une des deux Ecoles polytechniques fédérales de Suisse. Dotée d’un statut d’école nationale depuis 1969, elle s’est progressivement développée pour devenir l’une des institutions de science et de technologie les plus célèbres d’Europe. Les quelque 16 000 étudiants, professeurs et collaborateurs actifs sur le campus doivent pouvoir bénéficier d’un approvisionnement en électricité fiable à 100 %.

En octobre 2014, l’EPFL, en partenariat avec le fournisseur régional SIE SA, Service intercommunal de l’électricité, qui alimente le site de la prestigieuse école avec deux lignes de 50 kV, lançait un appel d’offres pour la construction d’un second poste électrique 50/20 kV ainsi que la réhabilitation du poste existant avec la même technologie. La rénovation d’un poste de distribution moyenne tension 20kV était également au programme.

Couvrir les besoins en énergie d’une ville de 16 000 habitants

Ce projet stratégique pour l’EPFL doit lui permettre de poursuivre son développement tout en assurant la fiabilité de l’alimentation électriques sur son site. Située à Ecublens, dans l’Ouest lausannois, l’école s’est considérablement développée depuis 1969. Avec 10 000 étudiants et plus de 6000 collaborateurs et professeurs, elle ressemble aujourd’hui à une petite ville.

Davantage de capacité et de sécurité

La création d’un second poste d’injection 50 kV appelé «Franklin», complètement séparé et indépendant du premier (poste «Landry»), offre une sécurité d’approvisionnement supplémentaire ainsi qu’une distribution plus flexible de l’énergie sur le campus. La répartition des deux nouveaux transformateurs sur deux sites – auparavant les deux transformateurs étaient situés côte à côte – à chaque extrémité du campus, offre une solution plus sûre en cas de problème grave (court-circuit, incendie) sur l’une des installations, l’autre poste pouvant à tout moment prendre le relais.

La nouvelle station Franklin est équipée d’un transformateur 50/20kV 40 MVA.

Un bâtiment qui s’intègre parfaitement au site existant

Suite à l’appel d’offres, l’EPFL et SIE SA ont décidé de faire confiance au consortium formé de Siemens Suisse SA (Energy Systems), pour la gestion générale du projet et la fourniture des équipements électrotechniques, et du groupe Marti Construction SA, pour la construction du nouveau bâtiment, la création d’une galerie souterraine pour les câbles et l’adaptation du bâtiment de Landry pour les nouveaux équipements. Les aspects architecturaux et la bonne intégration du nouveau site, à proximité immédiate du Rolex Learning Center et du bâtiment ArtLab, figuraient parmi les critères pris en considération dans la procédure d’adjudication.

Pour David Reymondin, chef de projet au sein d’Energy Systems depuis 2016, «ce projet, mené à l’EPFL est l’un des plus importants de ces dernières années en Suisse Romande pour notre division. Il représente une magnifique vitrine des produits et solutions Siemens, puisque tous les équipements des nouvelles installations des postes de Franklin, Landry et PC2 portent notre marque.»

Dans le détail, le mandat portait sur:

  • La construction du bâtiment du nouveau poste d’injection Franklin, la fabrication, l’installation et la mise en exploitation des nouveaux équipements électrotechniques,
  • La réhabilitation du premier point d’injection Landry avec remplacement de l’ensemble des installations (idem Franklin),
  • La rénovation du poste de distribution de PC2, qui assure la distribution de courant 20kV sur le site (qui comprend une quarantaine de sous-stations), permettant une meilleure répartition des charges sous 20 kV et une plus grande flexibilité de l’exploitation.


Les postes de Franklin et de Landry sont équipés chacun d’un transformateur 50/20 kV 40 MVA, d’un poste GIS haute tension 72,5 kV de type 8DN8 et d’une installation moyenne tension 20 kV avec 13 tableaux avec disjoncteurs fixes (Nxplus C). «Ces équipements bénéficient d’un système d’isolation au gaz avec des conducteurs encapsulés dans une enveloppe métallique. Leur principal avantage est d'être très compact et de pouvoir être installé à l'intérieur de bâtiments tout en assurant une grande sécurité d’exploitation», précise David Reymondin.

La station de distribution PC2 héberge quant à elle un poste moyenne tension de 19 tableaux avec disjoncteurs fixes de type Nxplus C. Les trois stations sont également entièrement équipées par Siemens pour la partie secondaire: équipements de contrôle-commande et protection, distribution secondaire AC/DC, câblage et mise en réseau des trois sites.

Remplacement des installations de la station Landry

Ce projet a généré de nombreux défis, relevés avec brio par les spécialistes de tous les partenaires. Il a notamment fallu assurer l’interface du nouveau bâtiment Franklin avec les équipements électrotechniques et, pour la rénovation de Landry, intégrer de nouvelles installations dans un bâtiment existant, ce qui réserve toujours des surprises. Ce dernier bâtiment a également été renforcé au plan sismique afin de répondre aux nouvelles exigences de la Confédération en la matière.

Débutés en janvier 2016, les travaux se sont achevés au mois de juillet de cette année avec la remise en service de la station Landry, fraîchement rénovée. Le nouveau poste Franklin a pu, lui, être mis en service début 2017 et le nouveau poste de distribution PC2 en septembre 2017. «Le chantier s’est parfaitement déroulé et les délais ont pu être tenus, grâce à l’excellente collaboration régnant entre les différents mandataires», relève l’EPFL.

Avec ce projet, Siemens aura contribué de manière significative à augmenter durablement la capacité et la fiabilité de la distribution d’énergie sur le campus de l’EPFL.


L’EPFL, une école hors norme

L'EPFL est l'une des deux Ecoles polytechniques fédérales de Suisse. Dotée d’un statut d’école nationale depuis 1969, elle s’est développée sur de multiples plans, au point de devenir l’une des institutions de science et de technologie les plus célèbres d’Europe.

A l’image de sa sœur zurichoise, l'ETHZ, elle s’appuie sur ses trois missions de base: la formation, la recherche et le transfert de technologies. Associées à plusieurs instituts de recherche spécialisés, les deux Ecoles polytechniques forment le domaine des EPF, qui dépend directement du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

L'EPFL est située à Lausanne, en Suisse, sur les rives du plus grand lac d’Europe, le lac Léman, et au pied des Alpes et du Mont-Blanc. Son campus principal réunit en un seul lieu plus de 16 000 personnes, dont 10 000 étudiants, de plus de 100 nationalités. Par son dynamisme et la richesse de la communauté estudiantine, l’EPFL a su créer un esprit particulier empreint de curiosité et de simplicité. Les échanges quotidiens entre étudiants, chercheurs et entrepreneurs présents sur le campus favorisent l'émergence de nouveaux projets scientifiques, technologiques et architecturaux.

Pierre-Alain Rattaz
Picture credits: EPFL